• joueur
  • utile
  • novateur
  • impliqué
  • ouvert
  • révolutionnaire

En poursuivant la navigation sur notre site vous acceptez l’utilisation des cookies. Perso, nous on préfère les brownies pour le goûter ! En savoir plus

Envoyez votre liste de courses par sms, elles vous attendent chez vous !

1mins à lire

Après le rachat de jet.com en août 2016, Walmart continue d’essayer de concurrencer Amazon. Le géant américain vient de dévoiler Jetblack, un service de livraison à domicile par SMS promettant la livraison sous 24h à la manière d’Amazon Prime. Envoyez votre liste de courses par SMS, et retrouvez-les le soir même sur votre palier.

L’application permet en effet de passer commande par SMS mais également d’être conseillé pour l’achat d’un produit. Dans la vidéo de présentation, on peut voir qu’un client cherche un lit pour son enfant. Il demande de l’aide à Jetblack, qui lui répond le plus naturellement du monde par SMS ! L’intelligence artificielle (IA) envoie des photos et les références des produits pour être le plus avisé possible. Enfin, si on commande un cadeau, celui-ci sera livré avec un emballage cadeau et même, si on souhaite, avec une carte personnalisée. Gratuitement.

Disponible pour le moment uniquement sur invitation, seuls quelques clients new-yorkais peuvent en bénéficier. Une liste d’attente est d’ores et déjà mise en place pour le service commercialisé prochainement. Il sera disponible grâce à un abonnement mensuel de 50$, comprenant la livraison le jour même, les retours et un accès à un acheteur personnel. Nous sommes donc bien loin des 119$ annuels d’Amazon Prime (aux États-Unis), mais Walmart cible une clientèle plus aisée que son rival.

« Grâce au commerce conversationnel, l’avenir du commerce de détail apportera la commodité et la personnalisation de haut niveau à l’avant-plan pour les consommateurs du monde entier » affirme Jenny Fleiss, co-fondatrice de Jetblack.

Une innovation qui n’est pas sans rappeler le partenariat récent entre Monoprix et Amazon sur notre territoire. Peut-être un équivalent français verra-t-il le jour ?