• joueur
  • utile
  • novateur
  • impliqué
  • ouvert
  • révolutionnaire

En poursuivant la navigation sur notre site vous acceptez l’utilisation des cookies. Perso, nous on préfère les brownies pour le goûter ! En savoir plus

L'accessibilité numérique, enjeu majeur pour le quotidien des personnes en situation de handicap.

4mins à lire

Tim Berners-Lee, l'un des fondateurs d'internet, a déclaré : « Le pouvoir du Web est son universalité. Qu’il soit accessible par n’importe qui quel que soit son handicap est un de ses aspects essentiels. » En effet, le handicap concerne un grand nombre d'entre nous : la population française compte aujourd'hui 9,6 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans ayant un handicap, soit 24% de la population active. Pourtant, seul 4% des sites web du pays sont considérés comme accessibles, c’est-à-dire respectant les normes WCAG ou RGAA, un ensemble de préconisations précisant comment concevoir un produit digital accessible. Alors que le numérique est devenu un vecteur essentiel d'inclusion sociale, le fossé entre ces deux statistiques démontrent bien l'importance de la démocratisation de l'accessibilité numérique. 

Les enjeux d'une accessibilité digitale pour tous 

Mais l'accessibilité numérique, qu'est ce que c'est précisément ? Selon Ipedis , c'est ce qui permet aux personnes handicapées d’accéder aux contenus digitaux, grâce à des interfaces conformes à des normes d’accessibilité qui ont été pensées par des ergonomes. Grâce à elles, chaque utilisateur serait alors capable de percevoir, de comprendre, de naviguer, d'interagir, de créer du contenu et d'apporter ainsi sa contribution à l'univers numérique.

L'accessibilité représente ainsi autant une opportunité pour l'autonomie des personnes en situation de handicap que pour les entreprises, associations et institutions qui peuvent toucher l’ensemble de la population. 

L’un des meilleurs exemples reste celui du marché des seniors - qui représente 18 millions de personnes en France et concentre près de 70% des richesses en Europe - que l’on pourrait bien mieux atteindre en étendant l’accessibilité numérique à tous les sites web.  

D’autres avantages existent à rendre son site accessible, tels qu’une augmentation significative du référencement naturel et des performances de son site, ou encore la réduction des coûts de maintenance de ce dernier. 

Mais malgré cela, les créateurs de solutions numériques ne placent pas l’accessibilité comme une priorité, sous-estimant probablement le nombre de personnes touchées par le manque d'accessibilité tout en étant, jusqu'ici, très peu inquiétés par la loi. 

Mais alors que faire pour améliorer l'état actuel des choses ? On pourrait penser à plusieurs mesures, la première étant une formation obligatoire à l'accessibilité dans les filières d'études numériques, ce qui permettrait une sensibilisation sur le sujet et une vraie prise de conscience de la part des futurs acteurs du secteur. On peut aussi imaginer la mise en place d'un baromètre national de l'accessibilité numérique qui serait publié chaque année pour mesurer les progrès réalisés dans le domaine avec la remise de distinctions en faveur des plus belles initiatives pour rendre le web disponible pour tous. 

Quand le digital accessible facilite l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap 

En France, il est obligatoire pour chaque entreprise ayant plus de 19 employés de compter en son sein un minimum de 6% de salariés en situation de handicap. Pour les chefs d'entreprise, cela est souvent vu comme une contrainte. Pourtant, avec l'avènement des technologies numériques, un travailleur en situation de handicap est capable d'être tout aussi performant qu'un travailleur valide. 

Depuis le 11 février 2005 et la loi pour l'égalité des droits et des chances, le secteur public a pour obligation légale de déployer des produits numériques complètement accessibles et donc potentiellement utilisables par tous. Le secteur privé est certes moins contraint mais reste soumis à plusieurs obligations, notamment dans le domaine de l'emploi ce qui a pour conséquence de réduire le fossé qui s'était formé jusqu’alors dans le domaine. 

Vers une démocratisation de l'accessibilité 

Au-delà des enjeux de l'accessibilité, il convient de rappeler que la philosophie première du web est d'effacer les frontières, et de créer un espace de liberté ou chacun à la possibilité de s'exprimer. La démocratisation de l'accessibilité numérique est donc aujourd'hui inévitable et l'État l'a bien compris. En effet, depuis le 30 juillet 2018, chaque entreprise ou entité, qu’elle soit publique ou privée, s'expose à 25 000 euros d'amende chaque année en cas de non-respect des normes alors qu'elle n'écopait auparavant que d'un rappel à l'ordre. 

À Synerg’hetic, l’accessibilité nous tient à coeur, et nous serions ravis de vous accompagner dans la refonte de votre site pour qu’il corresponde aux normes WCAG et RGAA.