• joueur
  • utile
  • novateur
  • impliqué
  • ouvert
  • révolutionnaire

En poursuivant la navigation sur notre site vous acceptez l’utilisation des cookies. Perso, nous on préfère les brownies pour le goûter ! En savoir plus

La France, bientôt leader mondial de l’IA ?

2mins à lire

En marge du sommet de l’intelligence artificielle (IA) le 29 mars dernier, Emmanuel Macron a annoncé sa volonté de faire de la France l’un des fers de lance de la recherche dans le domaine. Le Président s’est d’abord rendu à l’Institut Curie, où les recherches sur le cancer se font de pair avec OWKIN, start-up spécialisée dans le machine learning appliqué à la médecine. Il a ensuite prononcé un discours au Collège de France mettant en avant son “plan IA”, inspiré du rapport de Cédric Villani (mathématicien et député de l'Essonne) - Donner un sens à l’intelligence artificielle- qui contient les axes de la stratégie nationale en matière d’intelligence artificielle.


En quoi consiste le plan d’Emmanuel Macron ?

"Talent, recherche, financement et données sont les clés pour faire de la France un leader de l’intelligence artificielle", a déclaré le Président de la République.

Une enveloppe d’1,5 milliard d’euros y sera allouée durant tout le quinquennat.

Pour parvenir à ses fins, le chef de l’État veut ouvrir de nouveaux centres de recherche et attirer des talents, avec notamment des appels à projet. Samsung et Fujitsu ont déjà répondu présent, annonçant l’ouverture prochaine de centres spécialisés sur notre territoire.

L’ouverture des données, via le centre national de gestion des données personnelles, est également prévue, permettant des avancées et innovations bien plus rapides (une donnée ouverte est une donnée numérique dont l’accès et l’usage sont laissés libres aux usagers).

Monsieur Macron nous met toutefois en garde : l’ouverture des données, qu’il compare à la boîte de Pandore, doit être faite avec une attention toute particulière. Il veut encadrer les recherches, avec “des lignes éthiques et philosophiques", car "ce qui doit nous guider n’est pas seulement le progrès technologique, mais le progrès humain".

Ainsi, dans un entretien au magazine tech Wired, Emmanuel Macron s’est dit “complètement contre” les armes autonomes. Un premier gage de cette volonté d’innovation conservant morale, décence et intégrité.